Vous êtes ici : Accueil > Campagnes

Journal des jeûneurs - 22 et 23 mars


Jeudi 22 Mars

Nous sommes partis vers 1O heures de Montreuil, vers la mairie du 17ème arrondissement. Le Maire, Madame de Panafieu, est pressentie tête de liste à la Mairie de Paris pour l’UMP, c’est à ce titre que nous voulions l’interpeller puisque seul le candidat de l’UMP n’a pas pris position à ce jour pour le moratoire et que seul le gouvernement dirigé par l’UMP peut prendre ce moratoire avant les semis.

Nous sommes rentrés dans la mairie à 11 heures, Guy Kastler s’est aussitôt enchaîné à la rampe de l’escalier, le gardien lui a demandé ce qu’il faisait, il lui a répondu qu’il changeait la décoration, ensuite nous nous sommes enchaînés les uns aux autres.

Le gardien nous a laissé faire.

La presse est arrivée, presque en même temps que nous : FR3, A2, Libé, AFP, Radio Ici et Maintenant et Reuters (au téléphone).

Certains journalistes sont resté avec nous jusqu’à 17 heures.

Nous avons demandé à voir Madame de Panafieu, un de ces conseillers est descendu nous voir. Il nous a dit que Madame de Panafieux était absente. Nous lui avons dit que nous voulions connaître la position de Madame de Panafieu sur le moratoire, qu’elle intervienne auprès du président de la république pour qu’il se prononce sur un moratoire sur les OGM en pleins champs et que nous attendions la réponse.

Il a fini par redescendre nous dire que Madame de Panatieu acceptait de recevoir une délégation . Nous lui avons répondu que nous avions collé les cadenas et que nous ne pouvions pas bouger et lui avons demandé de bien vouloir descendre. Elle a refusé, nous avons alors composé une délégation de trois personnes qui nous accompagnait et elle a refusé de les recevoir tant que nous ne nous serions pas détaché.

Par conséquent , nous ne l’avons pas rencontrée.

Nous sommes restés en place, assis sur des chaises, en disant que nous pouvions poursuivre la grève de la faim dans cette Mairie aussi bien qu’à Montreuil pour attendre sa réponse.

A 19 h 30, heure de fermeture de la Mairie, une cinquantaine de gendarmes sont arrivés avec des tenailles et nous ont dit qu’ils préféraient que cela ce passe dans le calme. Nous nous sommes laissés détacher, ils ont relevé nos identités et nous ont escortés dehors (gendarmes + CRS).

Ils nous ont de nouveau rendu nos chaînes, et nous leur avons dit à très bientôt.

Nous sommes rentrés à Montreuil. Ci-joint article de Libération.

Nouveaux soutiens : Via Campesina Brésil ( nous avons reçu un mail disant qu’ils étaient reçu à 11 h à l’ambassade de France pour nous soutenir), Bio Centre, Bio d’Aquitaine, OGP Landes.

Vendredi 23 mars

Nous avons eu la visite de Arnaud Apoteker (Greenpeace), François Roux, puis Jean Pierre Bras, Maire de Montreuil apparenté PC. Toute la journée une équipe de "Télévision Libre" nous a filmé.

Vers 18h des lycéennes sont venues nous apporter les pétitions qu’elles avaient fait signer : bravo la relève !